Présence et Micropolitique du Sensible: Ouverture Alcina, un cas de composition postdramatique

Autores

  • Margherita De Giorgi (Università di Bologna – Bologna, Italie Université Paris 8 – Paris, France) Université de Bologna (Italie) Université Paris 8 (France)

Palavras-chave:

Présence, Perception, Politique des Affects, Théâtre Postdramatique, Teatro delle Albe

Resumo

La notion de présence suscite un débat très animé dans la scène actuelle des arts vivants. Ce texte donne un aperçu des théories récentes et ensuite propose une approche à l’étude de la présence au prisme des épistémologies des pratiques du corps et du geste, ainsi que de la notion d’affect (Massumi, 1995; 2015). Ensuite, l’analyse d’ Ouverture Alcina, solo de la compagnie italienne Teatro delle Albe, relit la présence en tant que restitution d’un travail physique, performatif et compositionnel, à savoir un dispositif fabriquant un discours politique à travers l’expérience perceptive du spectateur.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Margherita De Giorgi (Università di Bologna – Bologna, Italie Université Paris 8 – Paris, France), Université de Bologna (Italie) Université Paris 8 (France)

Ph.D.

Université de Bologna (Italie)

Université Paris 8 (France)

 

Publicado

2017-09-21

Como Citar

De Giorgi (Università di Bologna – Bologna, Italie Université Paris 8 – Paris, France), M. (2017). Présence et Micropolitique du Sensible: Ouverture Alcina, un cas de composition postdramatique. Revista Brasileira De Estudos Da Presença, 7(3), 437–476. Recuperado de https://seer.ufrgs.br/index.php/presenca/article/view/63597

Edição

Seção

Presença e seus Campos de Relações