O fantástico e os discursos do saber

Patrícia Willemin

Resumo


Le présent article aborde les rapports entre les textes fantastiquestraditionnels et le savoir scientifique. L’analyse de récits fantastiques canoniquesécrits à partir du XVIIIe siècle – tels que Le Moine de Lewis, Frankenstein deMary Shelley et Dracula de Bram Stoker – montre que le surnaturel finittoujours par supplanter le savoir. De fait, même si les théories scientifiquesévoluent et que les hommes s’y rattachent, il existe des événements qui ne sontpas explicables par la raison et qui entraînent le désordre du pouvoir cognitif.

Texto completo:

PDF


DOI: https://doi.org/10.22456/2238-8915.30059

Direitos autorais



E-ISSN: 22388915 / ISSN Impresso: 0102-6267

LICENÇA

Os artigos publicados na revista estão sob a Licença Creative Commons Atribuição-NãoComercial-CompartilhaIgual 4.0 Internacional

INDEXADORES

  

     

   

 

           Imagen relacionada

   

Flag Counter